Bases hypothécaires

Les 10 principales erreurs commises par les acheteurs d'une première propriété (et comment les éviter)

Les 10 principales erreurs commises par les acheteurs d'une première propriété (et comment les éviter)
Written by
  • Ashley Howard
| 17 août 2023
Reviewed, 17 août 2023
Share:

Table of contents

    Vous rêvez de devenir propriétaire? Il s’agit d’un processus exaltant, mais qui peut aussi comporter des risques si vous n’êtes pas prudent. En tant que nouvel acheteur, il est important de savoir quelles sont les erreurs les plus courantes que commettent de nombreuses personnes. En évitant ces faux pas, vous vous épargnerez du stress inutile, des difficultés financières et d’éventuels regrets. 

    Dans cet article, nous examinerons les dix principales erreurs que commettent souvent les acheteurs d’une première propriété et nous vous donnerons de précieux conseils pour vous permettre de naviguer en toute confiance dans le processus d’achat. Si vous êtes prêt à vous lancer dans l’aventure de l’accession à la propriété, poursuivez votre lecture pour vous assurer de vivre une expérience d’achat réussie et sereine.

    Les grandes lignes

    • Prenez le temps de magasiner les propriétés et ne précipitez pas le processus. 
    • Établissez un budget réaliste qui inclut toutes les dépenses mensuelles et qui tient compte des coûts imprévus et de l’épargne. 
    • Pensez à vos besoins actuels et futurs lorsque vous évaluez les propriétés potentielles.

    Les 10 erreurs commises par les acheteurs d’une première propriété

    Il peut être facile de se laisser emporter par ses émotions, d’autant plus qu’il s’agit probablement de l’une des plus grandes décisions et de l’un des plus gros achats de votre vie. Pour vous assurer de tirer le meilleur parti de votre premier achat, voici 10 erreurs courantes commises par de nombreux nouveaux acheteurs et des conseils pour les éviter.

    Erreur no 1 : Ne pas obtenir de préapprobation hypothécaire

    L’une des plus grandes erreurs commises par les acheteurs d’une première propriété est de ne pas obtenir une préapprobation hypothécaire avant de magasiner les propriétés. Sans préapprobation, vous risquez de tomber amoureux d’une maison au-dessus de vos moyens ou de perdre du temps à regarder des propriétés qui ne sont pas dans votre budget. 

    La préapprobation est le moment où un prêteur évalue votre cote de crédit, votre taux d’endettement, vos revenus, votre mise de fonds et d’autres données financières afin de déterminer le montant qu’il est prêt à vous prêter. Cela vous donne une idée claire de votre budget et vous permet de vous concentrer sur les propriétés qui correspondent à vos moyens.

    Pour éviter cette erreur, rassemblez tous les documents nécessaires, tels que vos derniers relevés de paie, vos preuves de revenus, vos déclarations d’impôts des deux dernières années et vos relevés de comptes bancaires et d’investissement. Contactez ensuite plusieurs prêteurs pour comparer leurs taux et leurs conditions. 

    Une fois que vous aurez choisi un prêteur, celui-ci examinera vos informations financières et vous fournira une lettre de préapprobation. Cette lettre vous donnera confiance dans votre budget et montrera aux vendeurs que vous êtes un acheteur sérieux. Ne sautez pas cette étape du processus d’achat.

    Erreur no 2 : Ne pas établir un budget adéquat

    Une autre erreur fréquente commise par les nouveaux acheteurs est de ne pas établir un budget adéquat. Une bonne connaissance de vos finances et du montant que vous pouvez vous permettre de dépenser pour une habitation vous aidera grandement à trouver le logement idéal. Il vous faut tenir compte des autres dépenses que vous assumerez en plus de votre prêt hypothécaire, comme les taxes foncières, l’assurance habitation et les frais d’entretien.

    Pour éviter cette erreur, établissez un budget détaillé qui inclut toutes vos dépenses mensuelles, comme les services publics, l’épicerie, le transport et le remboursement de vos dettes. Déduisez ces dépenses de votre revenu mensuel pour déterminer le montant que vous pouvez consacrer aux frais de logement. 

    Le calcul de vos ratios d’amortissement de la dette vous aidera à estimer le montant qu’un prêteur pourrait vous prêter pour l’achat de votre première propriété. Le ratio d’amortissement brut de la dette (ABD) est le maximum que vous pouvez vous permettre de payer chaque mois pour le logement, et le ratio d’amortissement total de la dette (ATD) est le maximum que vous pouvez raisonnablement vous permettre de payer chaque mois pour le remboursement total de la dette.

    N’oubliez pas de prévoir un budget pour les dépenses imprévues et l’épargne. En établissant un budget réaliste, vous éviterez de vous surcharger financièrement et vous vous donnerez les moyens d’une réussite financière à long terme.

    Erreur no 3 : Ne pas faire inspecter la propriété

    Ne pas procéder à l’inspection d’une propriété est une erreur qui peut avoir de lourdes conséquences. L’inspection est une étape cruciale dans l’achat d’une propriété, car elle vous permet d’identifier ses problèmes potentiels ou cachés. En faisant appel à un inspecteur professionnel, vous obtiendrez une évaluation impartiale de l’état de la propriété, qui vous aidera à décider si vous souhaitez aller de l’avant avec l’achat.

    Au cours de l’inspection, l’inspecteur évaluera minutieusement la propriété, y compris sa structure, ses systèmes électriques, sa plomberie et bien plus encore. Il vous remettra un rapport détaillé mettant en évidence tous les points préoccupants. Ces informations sont précieuses, car elles peuvent vous aider à négocier des réparations ou même à reconsidérer l’achat si les problèmes sont trop importants.

    Pour éviter cette erreur, prévoyez toujours une clause d’inspection dans votre contrat de vente. Cette clause vous donne le droit d’engager un inspecteur professionnel et vous permet de vous retirer de la transaction ou de négocier des réparations en fonction des résultats de l’inspection. N’oubliez pas que quelques centaines de dollars consacrés à l’inspection d’une propriété aujourd’hui peuvent vous permettre d’économiser des milliers de dollars en réparations imprévues à l’avenir.

    Erreur no 4 : Ne pas prendre en compte les coûts supplémentaires

    Quand on achète une propriété, il est primordial de ne pas se contenter du seul prix d’achat. De nombreux accédants à la propriété commettent l’erreur de ne pas tenir compte des coûts supplémentaires liés à l’achat. 

    Pour éviter cette erreur, renseignez-vous au sujet des coûts supplémentaires associés au type de propriété qui vous intéresse et à son emplacement. N’oubliez pas d’inclure les frais de clôture, qui représentent généralement 3 à 5 % du prix d’achat. Les taxes foncières peuvent varier considérablement d’une région à l’autre, il est donc important de comprendre ce dont vous serez responsable. 

    De plus, si vous envisagez d’acheter une propriété qui comporte des frais de copropriété, ceux-ci seront probablement à payer en plus de votre prêt hypothécaire. Veillez à examiner attentivement le fonds de réserve. Vous saurez ainsi si le syndicat gère bien ses finances, ce qui pourrait être un signe avant-coureur d’une éventuelle cotisation spéciale importante si le fonds de réserve est vide.

    Erreur no. 5 : Prendre des décisions précipitées

    L’achat d’une propriété est un engagement financier important, il ne faut donc pas précipiter votre processus décisionnel. De nombreux nouveaux acheteurs commettent l’erreur de se sentir obligés de trouver rapidement une habitation ou de faire une offre sans avoir évalué et exploré à fond les autres options. Cela peut entraîner des regrets et la possibilité de se contenter d’une propriété qui ne répond pas à vos besoins ou à vos attentes.

    Pour éviter cette erreur, prenez le temps de vous renseigner sur les différents quartiers, de faire des visites libres et d’explorer les différentes inscriptions. Dressez une liste de ce que vous voulez et de ce qui vous plaît pour vous aider à réduire vos choix. Faites plusieurs visites et posez des questions sur la propriété, le quartier et les problèmes éventuels.

    L’achat d’une propriété est un engagement à long terme, et il est important de trouver une propriété qui corresponde à votre style de vie et à vos objectifs futurs. Ne précipitez pas le processus et faites confiance à votre instinct.

    Erreur no 6 : Négliger de faire des recherches sur le quartier

    Le quartier dans lequel vous choisissez de vivre est aussi important que la demeure elle-même. Négliger de faire des recherches sur le quartier est une erreur courante que commettent les acheteurs d’une première propriété. Tenez compte de la sécurité, de la proximité des commodités, des districts scolaires et des plans d’aménagement futurs.

    Pour éviter cette erreur, commencez par faire des recherches en ligne sur le quartier. Recherchez des informations sur le taux de criminalité, le classement des écoles et les commodités à proximité, comme les épiceries, les parcs et les restaurants. Prenez le temps de visiter le quartier à différents moments de la journée pour vous faire une idée de l’endroit et marchez pour vous familiariser avec ce que le quartier offre à proximité de votre nouvelle habitation potentielle.

    De plus, tenez compte des perspectives à long terme du quartier. Y a-t-il des projets d’aménagement ou d’infrastructure qui pourraient avoir une incidence sur la valeur des propriétés? Comprendre le potentiel du quartier peut vous aider à vous assurer que vous investissez dans un endroit qui répond à vos besoins et à vos préférences, aujourd’hui et à l’avenir.

    Erreur no 7 : Négliger vos besoins futurs

    Lorsque vous achetez votre première propriété, il est facile de vous concentrer sur vos besoins actuels sans tenir compte de l’avenir. C’est une erreur qui peut vous amener à manquer de place dans votre résidence plus tôt que prévu ou à devoir faire des rénovations coûteuses.

    Pour éviter cette erreur, réfléchissez à vos projets à long terme et à l’impact qu’ils peuvent avoir sur vos besoins en matière de logement. Prévoyez-vous de fonder une famille? Prévoyez-vous d’avoir besoin d’espace supplémentaire pour un bureau à domicile ou une chambre d’amis? Tenez-en compte en magasinant les propriétés qui vous intéressent.

    Il est également important de penser à la valeur de revente du logement. Même si vous n’envisagez pas de vendre dans l’immédiat, les circonstances peuvent changer. Recherchez des propriétés dont les caractéristiques sont susceptibles d’intéresser de futurs acheteurs. Vous pouvez prendre une décision d’achat plus stratégique en tenant compte de vos besoins futurs lors de l’examen des propriétés et de leur valeur de revente potentielle si votre situation change.

    Erreur no 8 : Ne pas tenir compte de l’emplacement

    L’emplacement de votre propriété potentielle est très important; ne pas tenir compte de ce facteur est une erreur que commettent de nombreux accédants à la propriété. L’emplacement de votre propriété peut avoir un impact sur votre quotidien, sur les temps de déplacement, sur sa valeur et même sur votre qualité de vie. Réfléchissez au type de quartier dans lequel vous voulez vivre et au mode de vie que vous désirez. 

    Recherchez-vous un centre-ville animé ou une banlieue tranquille? Préférez-vous une communauté soudée ou un environnement plus cosmopolite? Quelle distance êtes-vous prêt à parcourir pour vous rendre au travail? Définir vos préférences et vos priorités peut vous aider à affiner votre recherche et à trouver l’endroit idéal pour votre première habitation.

    Erreur no 9 : Ne pas faire appel à un agent immobilier

    Naviguer seul dans le processus d’achat d’une propriété peut s’avérer accablant et presque impossible. Ne pas faire appel à un agent immobilier est une erreur que commettent souvent les nouveaux acheteurs. Un agent immobilier peut vous fournir des conseils précieux, une expertise et un accès à un plus grand nombre de propriétés.

    Un agent expérimenté peut vous aider à vous y retrouver dans la complexité du processus d’achat et négocier en votre nom. Il peut également vous mettre en contact avec des professionnels de confiance, comme des prêteurs hypothécaires et des inspecteurs en bâtiment, qui peuvent vous aider dans votre démarche.

    Pour choisir un agent immobilier, faites des recherches et interrogez plusieurs agents. Cherchez quelqu’un qui a de l’expérience sur le marché local, qui comprend vos besoins et qui communique efficacement. En travaillant avec un agent immobilier, vous aurez l’esprit tranquille, sachant qu’un professionnel est à vos côtés pour défendre au mieux vos intérêts.

    Erreur no 10 : Ne pas négocier efficacement

    Les acheteurs d’une première propriété ont souvent besoin d’apprendre à négocier efficacement. La négociation est essentielle à l’achat d’une propriété et peut vous faire économiser des milliers de dollars. Lorsque vous négociez, il est important d’étudier et de comprendre le marché. Examinez les ventes comparables dans la région et recueillez des informations sur l’historique de la propriété et ses problèmes potentiels. Cela vous permettra d’avoir plus de poids lors des négociations.

    N’ayez pas peur de faire une offre raisonnable en dessous du prix demandé. Les vendeurs s’attendent souvent à une certaine négociation, et il est fréquent que le prix de vente final soit inférieur ou supérieur au prix de vente initial. Travaillez avec votre agent immobilier pour élaborer une stratégie de négociation qui corresponde à votre budget et à vos objectifs.

    N’oubliez pas que la négociation est un processus de concessions mutuelles. Soyez prêt à faire des compromis sur certains aspects et à rester ferme sur d’autres.

    Comment éviter ces erreurs lors de votre premier achat immobilier?

    En évitant les erreurs mentionnées ci-dessus, vous pouvez vous assurer que votre achat se déroule en douceur. Voici quelques conseils supplémentaires pour vous aider à éviter ces erreurs courantes :

    1. Faites des recherches : Prenez le temps de vous renseigner sur le processus d’achat, les tendances du marché et les quartiers qui vous intéressent.

    2. Obtenez des conseils professionnels : Demandez conseil à des agents immobiliers, à des prêteurs hypothécaires et à des inspecteurs en bâtiment. Leur expertise peut vous aider à vous y retrouver dans la complexité du processus.

    3. Dressez une liste de contrôle : Dressez une liste de vos priorités et de ce qui compte à tout prix pour vous. Reportez-vous à cette liste lorsque vous évaluez des propriétés potentielles afin de vous assurer qu’elles répondent à vos besoins.

    4. Soyez patient : Ne précipitez pas les choses. Prenez votre temps pour trouver la bonne propriété et négocier.

    5. Demandez plusieurs soumissions : Demandez plusieurs soumissions aux différents prêteurs hypothécaires et autres prestataires de services afin de comparer leurs taux et leurs conditions. Cela peut vous permettre d’économiser de l’argent à long terme.

    6. Pensez à long terme : Réfléchissez à vos projets d’avenir et à l’impact qu’ils pourraient avoir sur vos besoins en matière de logement. Choisissez une propriété qui peut s’adapter à l’évolution de votre vie.

    7. Ne négligez pas les formalités administratives : Lisez et comprenez tous les documents liés au processus d’achat. Si quelque chose n’est pas clair, n’hésitez pas à demander des éclaircissements.

    Foire aux questions 

    Comment puis-je m’assurer de faire une bonne affaire lors de l’achat de ma première propriété?

    Pour vous assurer de faire la meilleure affaire, il est important de trouver un agent immobilier réputé qui connaît le marché dans la région où vous cherchez à vous installer. Il peut vous aider à faire des comparaisons avec les propriétés récemment vendues dans le quartier et vous aider à négocier un prix équitable.

    Comment puis-je déterminer mon budget pour l’achat de ma première propriété?

    Vous pouvez déterminer votre budget en calculant votre ratio d’amortissement total de la dette et en partant de là pour déterminer un prix d’achat que vous pouvez vous permettre. Tenez compte des taxes foncières, de l’assurance habitation et des charges de copropriété, le cas échéant, qui viendront s’ajouter à vos versements hypothécaires. 

    Vous devrez également prévoir un budget et une réserve pour d’autres frais et coûts liés à l’accession à la propriété. Prévoyez un budget annuel de 3 à 5 % du prix d’achat, afin de disposer d’une marge de manœuvre pour faire face à d’éventuelles dépenses imprévues. Les frais de clôture représentent environ 3 à 5 % du prix d’achat et sont payables d’avance une fois que vous avez acheté la propriété.

    Dois-je obtenir une préapprobation hypothécaire avant de commencer à magasiner les propriétés?

    Bien qu’il ne soit pas obligatoire d’obtenir une préapprobation hypothécaire avant de commencer à magasiner les propriétés, il s’agit d’une étape importante qui est souvent négligée. Une préapprobation vous aidera à comprendre ce que vous pouvez raisonnablement vous permettre et à affiner vos recherches pour trouver une propriété qui corresponde à vos besoins et à votre budget.

    En conclusion

    L’achat de votre première propriété est une étape importante. Il est toutefois important d’aborder le processus avec prudence et d’éviter les erreurs courantes que commettent de nombreux nouveaux acheteurs. En étant conscient des pièges potentiels et en prenant des mesures proactives pour les éviter, vous pouvez naviguer en toute confiance dans le processus d’achat et vous préparer à devenir propriétaire dans des conditions favorables et enrichissantes. 

    Avec ces conseils en tête, vous serez bien équipé pour prendre votre temps, éviter les erreurs coûteuses et trouver la propriété idéale qui répondra à vos besoins et surpassera vos attentes. Vous êtes prêt à vous lancer? Demandez une soumission dès aujourd’hui et voyez comment vous pouvez comparer et économiser sur votre hypothèque.