Bases hypothécaires

Revenu nécessaire pour une hypothèque au Canada

Revenu nécessaire pour une hypothèque au Canada
Written by
  • Ashley Howard
| 7 juin 2024
Reviewed, 11 juin 2024
Share:

Table of contents

    Vous rêvez d’être propriétaire, mais vous n’êtes pas sûr d’avoir le revenu nécessaire. Les prix immobiliers ont considérablement augmenté partout au pays, ce qui rend l’achat d’une maison beaucoup plus difficile pour une personne qui gagne un revenu moyen au Canada.

    En plus de la pression exercée par les prix de l’immobilier, les candidats à la propriété sont actuellement confrontés à des taux d’intérêt élevés, ce qui peut constituer un obstacle important à l’obtention d’un prêt hypothécaire. Dans cet article, nous verrons quels sont les revenus nécessaires pour obtenir un prêt hypothécaire au Canada et quels sont les facteurs pris en compte pour déterminer l’abordabilité d’une propriété.

    Les grandes lignes

    • L’abordabilité est évaluée en fonction de votre cote de crédit, de votre revenu et de vos ratios d’amortissement de la dette. 
    • Dans 5 provinces sur 10, un revenu inférieur à 100 000 $ suffit pour obtenir un prêt hypothécaire en 2024.
    • Pour chaque tranche supplémentaire de 100 000 $ de montant hypothécaire, le revenu requis augmente d’environ 26 000 $.

    Calculer l’abordabilité d’une hypothèque

    Lorsque les prêteurs examinent l’abordabilité d’un prêt hypothécaire, ils ne se contentent pas de prendre en compte votre revenu. Ils examinent également votre cote de crédit, vos dettes existantes et le montant de votre mise de fonds pour déterminer si vous êtes en mesure de contracter une hypothèque. Il vous sera également demandé de passer un test de stress afin de s’assurer que vous pourrez encore rembourser votre hypothèque en cas d’augmentation des taux d’intérêt.

    Ratios d’amortissement de la dette

    Les prêteurs évaluent votre capacité à supporter un endettement supplémentaire en analysant deux ratios d’amortissement de la dette : l’amortissement brut de la dette (ABD) et l’amortissement total de la dette (ATD). Ces ratios sont utilisés pour déterminer si vous avez les moyens d’effectuer des versements hypothécaires et font partie des critères de qualification utilisés par les prêteurs pour évaluer l’abordabilité. 

    L’ABD calcule l’ensemble des dettes du ménage par rapport à votre revenu admissible, tandis que l’ATD calcule l’ensemble des dettes par rapport à votre revenu admissible. Certains prêteurs peuvent fixer des limites différentes pour l’ABD et l’ATD en fonction de leur tolérance au risque.

    Vous pouvez calculer vos ratios d’ABD et d’ATD à l’aide des formules suivantes :

    Ratio d’ABD = (Versement hypothécaire + Taxes foncières + Hydro+[Frais de copropriété/2]) / Revenu mensuel.

    Ratio d’ATD = (Toutes les dettes dans le calcul de l’ATD + toutes les autres dettes) / Revenu mensuel

    En général, si vous achetez une propriété de moins d’un million de dollars et que vous choisissez un prêt hypothécaire assuré ou assurable, vous serez limité à un ABD maximal de 39 % et à un ATD maximal de 44 %. Vous pouvez être limité à un ABD de 32 et à un ATD de 40 si votre cote de crédit est plus basse.

    Si vous achetez une propriété d’une valeur supérieure à 1 million de dollars ou si vous choisissez un prêt hypothécaire non assuré, vous pouvez être limité à des ratios d’amortissement de la dette plus faibles, par exemple un ATD de 35 et un ATD de 42.

    Ratios prêt-valeur

    Les ratios prêt-valeur sont calculés en utilisant le solde de votre hypothèque par rapport à la valeur actuelle de la propriété. Si vous êtes un nouveau propriétaire, le ratio prêt-valeur est calculé en utilisant le prix d’achat de la propriété moins la mise de fonds sur son prix d’achat.

    Solde restant de l’hypothèque / Valeur estimée de la propriété

    (Prix d’achat – Mise de fonds) / Prix d’achat

    Le ratio prêt-valeur déterminera si vous avez besoin d’un prêt hypothécaire à ratio élevé ou faible et si vous devez souscrire une assurance prêt hypothécaire. Cela aura une incidence sur les taux qui vous seront offerts et sur votre capacité d’emprunt. Un ratio prêt-valeur plus élevé peut être considéré comme plus risqué, car le montant emprunté représente une plus grande partie de la valeur de votre propriété.

    Test de stress hypothécaire

    Pour pouvoir obtenir une hypothèque auprès d’une institution financière sous réglementation fédérale, vous devez réussir le test de stress hypothécaire, qui prouve que vous pouvez vous acquitter des versements hypothécaires en cas d’augmentation des taux d’intérêt. Le test de stress est basé sur le taux d’intérêt qui vous est proposé, majoré de 2 % ou du taux de référence de 5,25 %, le plus élevé des deux étant retenu. 

    Le fait d’être admissible à un taux plus élevé que celui qui vous est offert aura une incidence sur votre capacité d’emprunt et sur le prêt hypothécaire auquel vous êtes admissible. Le test de stress a un impact sur vos ratios de qualification puisque vous devez vous qualifier pour un taux d’intérêt et des versements hypothécaires mensuels beaucoup plus élevés. 

    Le test de stress constitue une protection pour les emprunteurs, en veillant à ce que ceux-ci ne se trouvent pas dans une situation de surendettement lorsqu’ils contractent un prêt hypothécaire, tout en minimisant le risque pour les prêteurs que les emprunteurs ne remboursent pas leur prêt hypothécaire.

    Assurance prêt hypothécaire

    Si vous versez une mise de fonds inférieure à 20 %, vous aurez besoin d’un prêt hypothécaire assuré, qui limite l’amortissement maximal à 25 ans et le prix d’achat d’une propriété à moins d’un million de dollars. 

    Vous devrez également souscrire une assurance prêt hypothécaire, qui peut être payée d’avance ou ajoutée au solde de votre hypothèque. L’ajout de ce montant au solde de votre prêt hypothécaire augmentera le montant que vous devez emprunter pour remplir les conditions requises, ce qui diminuera votre pouvoir d’achat.

    Revenu nécessaire pour acheter une propriété au Canada

    Les prix de l’immobilier varient considérablement d’un bout à l’autre du Canada, de sorte que le revenu nécessaire pour être admissible différera grandement selon l’endroit où vous vivez. Le tableau ci-dessous montre le revenu brut combiné des ménages nécessaire pour être admissible à un prêt hypothécaire moyen dans chaque province en utilisant les prix de référence des propriétés provenant de l’ACI en date du 28 mai 2024.

    Nos calculs sont basés sur le taux fixe de 5 ans moyen assuré (5,47 %) des 6 grandes banques au 28 mai 2024. Ces valeurs sont soumises à un test de stress sur un taux d’intérêt admissible (7,47 %), supérieur de 2 % au taux moyen.

    Nous utilisons un amortissement sur 25 ans, une mise de fonds de 20 %, les taux de taxes foncières de 2023 en moyenne provinciale et des frais de chauffage mensuels de 100 $ pour déterminer le revenu nécessaire.

    Province Prix des maisons 2024 Revenu nécessaire 2024
    Canada 735 900 $ 154 122 $
    Colombie-Britannique 984 900 $ 205 230 $
    Alberta 513 600 $ 110 075 $
    Saskatchewan 339 800 $ 75 784 $
    Manitoba 382 658 $ 103 891 $
    Ontario 839 200 $ 188 241 $
    Québec 481 600 $ 105 631 $
    Nouveau-Brunswick 304 400 $ 77 654 $
    Nouvelle-Écosse 415 400 $ 89 404 $
    Île-du-Prince-Édouard 355 500 $ 82 152 $
    Terre-Neuve-et-Labrador 292 000 $ 63 011 $

    Revenu nécessaire pour être admissible en fonction du montant de l’hypothèque

    Étant donné que les prix des maisons varient considérablement d’une région à l’autre du pays, le tableau ci-dessous met en évidence le revenu nécessaire pour remplir les conditions requises en fonction du montant de l’hypothèque en 2024.

    Pour chaque tranche supplémentaire de 100 000 $ de solde hypothécaire, le revenu nécessaire pour remplir les conditions requises augmente d’environ 26 000 $. Le revenu requis pour une hypothèque d’un million de dollars double, passant à environ 53 000 $, par rapport à une hypothèque de 900 000 $, à cause d’un taux d’intérêt de qualification plus élevé.

    À l’exception du montant de l’hypothèque de 1 million de dollars, nos calculs sont basés sur le taux fixe de 5 ans assuré moyen (5,47 %) des 6 grandes banques au 28 mai 2024. Ces valeurs font l’objet d’un test de stress sur un taux d’intérêt admissible (7,47 %), supérieur de 2 % au taux moyen.

    Le montant de l’hypothèque d’un million de dollars est basé sur le taux fixe de 5 ans moyen non assuré (6,84 %) des 6 grandes banques au 28 mai 2024, sachant que le taux d’intérêt de référence soumis à un test de stress est de 8,84 %.

    Pour déterminer le revenu nécessaire, nous utilisons un amortissement sur 25 ans, une mise de fonds de 20 %, un taux de taxe foncière de 1 % comme moyenne nationale (les taux varient selon la province et la municipalité) et des frais de chauffage mensuels de 100 $.

    Montant de l’hypothèque Revenu nécessaire 2024
    100 000 $ 28 734 $
    200 000 $ 54 390 $
    300 000 $ 80 047 $
    400 000 $ 105 703 $
    500 000 $ 131 360 $
    600 000 $ 157 016 $
    700 000 $ 182 673 $
    800 000 $ 208 330 $
    900 000 $ 233 986 $
    1 000 000 $ 286 665 $

    Foire aux questions

    Devrais-je choisir un amortissement sur 25 ans ou sur 30 ans?

    Le choix d’un amortissement sur 25 ans, plus court, peut vous aider à économiser sur les frais d’intérêt pendant la durée de votre prêt hypothécaire. En revanche, un amortissement sur 30 ans vous permettra de réduire vos versements mensuels, vous donnera un meilleur pouvoir d’achat et vous aidera à être admissible à un prêt hypothécaire.

    Quels sont les coûts supplémentaires liés à l’achat d’une propriété?

    Il existe de nombreux coûts à prendre en compte lors de l’achat d’une propriété, outre ceux liés à l’hypothèque et à la mise de fonds. Vous devez mettre de côté des fonds supplémentaires pour couvrir les frais de clôture comme les droits de cession immobilière, les frais d’inspection de la propriété, les frais d’évaluation, l’assurance prêt hypothécaire (le cas échéant), l’assurance-titre et plus encore. Vous devrez également prévoir dans votre budget les taxes foncières et les taxes de vente provinciales ou fédérales éventuellement applicables.

    Comment puis-je déterminer ce que je peux me permettre d’acheter en fonction de mon salaire?

    En général, vous pouvez obtenir un prêt hypothécaire d’environ 3 à 3,5 fois votre revenu annuel. Toutefois, en fonction des taux d’imposition sur la propriété et des taxes municipales, ces ratios peuvent différer si vous vivez dans une région où les taxes sont plus élevées.

    En conclusion

    L’augmentation des prix de l’immobilier a rendu difficile l’achat d’une propriété pour de nombreux emprunteurs, en particulier les nouveaux acheteurs ou ceux dont les revenus sont plus faibles. La hausse des prix et le resserrement des critères d’octroi des prêts ont rendu difficile l’obtention d’un prêt hypothécaire pour une personne qui touche un salaire moyen.

    Le test de stress, qui exige que les emprunteurs prouvent qu’ils peuvent se permettre de faire face à des taux d’intérêt plus élevés, ajoute à cette difficulté. Dans l’ensemble, ces facteurs ont créé une crise de l’accessibilité sur le marché immobilier, laissant de nombreuses personnes dans l’incapacité de trouver une propriété qui corresponde à leur budget.

    Ne laissez pas ces chiffres faire obstacle à votre stratégie hypothécaire. Contactez l’un de nos conseillers hypothécaires dès aujourd’hui pour connaître le montant du prêt hypothécaire que vous pouvez vous offrir.